THEORIE

Lois Physiques

Barotraumatismes

Incidents biochimiques

Procédures de décompression

theorie plongee

.: Situations particulières :.

Les conditions extérieures ou un problème lors du déroulement de la plongée peuvent obliger les plongeurs à adopter un profil de plongée inhabituel ou à ne pas pouvoir respecter leur palier de décompression. On note ainsi principalement 3 types de situations particulières : la remontée lente, la remontée trop rapide et l'interruption d'un palier de décompression. Des procédures de décompression particulières ont été mises en place pour gérer ces situations et limiter le risque d'accident.

.: Remontée lente :.

On parle de remontée lente lorsque les plongeurs remontent à une vitesse inférieure à 15 mètres par minute, par exemple le long d'un tombant de faible pente. Le temps de cette remontée doit alors être intégré dans la durée de la plongée pour le calcul des éventuels paliers.

Prenons en exemple des plongeurs effectuant une plongée simple durant laquelle la profondeur maximale atteinte est de 31 mètres. Au bout de 15 minutes ils atteignent un tombant qu'ils remontent pendant 8 minutes jusqu'à arriver à une profondeur de 18 mètres. A partir de ce moment ils entament leur remontée à la vitesse de 15 à 17 mètres par minutes.

Entre 31 et 18 mètres, les plongeurs remontent lentement, donc le temps de cette remontée lente (8 minutes) doit être intégré à la durée de la plongée. Il faudra donc prendre comme paramètres de plongée pour le calcul des paliers une profondeur maximale de 31 mètres et une durée de plongée de 23 minutes (15 minutes + 8 minutes).

Les tables MN90 donnent alors les résultats suivants : les plongeurs devront effectuer un palier de 6 minutes à 3 mètres et le groupe de plongée successive à appliquer sera le groupe H.

Le profil de notre plongée d'exemple est le suivant :

.: Remontée trop rapide :.

On parle de remontée trop rapide lorsque les plongeurs remontent à une vitesse supérieure à 17 mètres par minute. Celà peut arriver par exemple à cause d'une mauvaise manipulation du gilet stabilisateur, en cas de remontée panique...

La procédure à appliquer est alors la suivante : sauf si la remontée rapide a provoqué un accident il faut redescendre dans les 3 minutes à mi-profondeur et y rester 5 minutes. Le temps passé en surface et les 5 minutes à mi-profondeur doivent être intégrés au temps total de la plongée pour le calcul des paliers de décompression à effectuer.

Prenons en exemple des plongeurs effectuant une plongée simple durant laquelle la profondeur maximale atteinte est de 31 mètres. Au bout de 15 minutes un des plongeurs effectue une mauvaise manipulation de son gilet stabilisateur et se retrouve rapidement à la surface. Les plongeurs doivent alors se rejoindrent en moins de 3 minutes à mi-profondeur (ici 31/2 = 15.5 mètres arrondis à 16 mètres) et y rester 5 minutes.

Les paramètres à prendre en compte pour le calcul des paliers de décompression sont alors une profondeur maximale de 31 mètres et une durée de plongée de 15 + 3 + 5 = 23 minutes.

Les tables MN90 donnent alors les résultats suivants : les plongeurs devront effectuer un palier de 6 minutes à 3 mètres et le groupe de plongée successive à appliquer sera le groupe H.

Le profil de notre plongée d'exemple est le suivant :

Remarque : même si le calcul des paliers de décompression indique qu'il n'y a pas de palier à effectuer, il faut en cas de remontée rapide réaliser un palier minimum de 2 minutes à 3 mètres.

Remarque 2: si le plongeur victime de la remontée rapide ne peut pas retourner à mi-profondeur dans les 3 minutes alors il faut déclarer qu'il s'agit d'un accident de décompression et agir en conséquence.

.: Palier interrompu ou non exécuté :.

En cas de palier interrompu ou non exécuté les plongeurs disposent de 3 minutes pour retourner à la profondeur du palier interrompu afin de le recommencer en totalité et de poursuivre la procédure de décompression.

Reprenons notre exemple de plongée simple de 23 minutes et de profondeur maximale de 31 mètres. Le palier à effectuer est de 6 minutes à 3 mètres. Cependant au bout de 3 minutes de palier un plongeur perd sa ceinture de plomb et remonte à la surface. Il dispose alors de 3 minutes pour retourner à 3 mètres et devra ré-effectuer les 6 minutes de palier.

Le profil de notre plongée d'exemple est le suivant :

Remarque 1: si le plongeur victime du palier interrompu ne peut pas retourner ré-effectuer ses paliers dans les 3 minutes alors il faut déclarer qu'il s'agit d'un accident de décompression et agir en conséquence.

Ce site nécessite l'installation du lecteur Macromédia Flash pour pouvoir afficher les animations présentes dans les fiches pratiques, les exercices et les jeux. Vous pouvez télécharger ce lecteur gratuitement et en toute sécurité ici : site de Macromédia

 

Coup de Pouce Plongée - Copyright © Pascal Moreau 2005